Retirer le CO2 de l'atmosphère : une solution prometteuse?

August 3, 2016

Un des problèmes pressants du 21e siècle est l’augmentation du niveau de gaz à effets de serre dans notre atmosphère. Plusieurs technologies ont été développées afin de réduire la quantité de dioxyde de carbone (CO2) émise dans l’air, mais elles ne permettent pas de retirer les gaz déjà relâchés. Toutefois, il existe quelques technologies ayant pour but de renverser le processus d’émission de gaz à effets de serre. Ce court blogue discutera donc d’une technologie pouvant réduire la quantité de CO2 dans l’atmosphère.

 

À la suite de deux années de recherches, des chercheurs du Albany Research Center en Oregon ont conçu une nouvelle technologie pouvant réduire la quantité de dioxyde de carbone trouvée dans l’atmosphère. En effet, cette technologie fait subir une série de réaction au CO2 afin de le transformer en matière solide ayant pour nom carbonate de magnésium. Les chercheurs ont effectué plusieurs tests en créant une chaîne de réactions qui sont présentées dans la figure ci-dessous.

 

SÉRIE DE RÉACTIONS - Carbonate de magnésium

La première réaction de la chaîne consiste à dissoudre le CO2 dans l’eau en augmentant la température de l’eau afin de former de l’acide carbonique. Par la suite, cet acide est retiré et ionisé (processus scientifique), ce qui créé une nouvelle solution composée d’un hydrogel chargé positivement et de bicarbonate. Cette solution est ensuite mélangée avec d’autres minerais, soit le forstérite et la serpentine. L’hydrogène de cette solution, chargée positivement, hydrolyse ensuite le magnésium et se combine avec la silice pour créer des cations de magnésium. Ceux-ci, maintenant chargés de + 2, se combinent avec le bicarbonate et forment le produit final, soit le carbonate de magnésium solide. En somme, par cette procédure complexe, il est possible de transformer le CO2 en matière solide (carbonate de magnésium), et ainsi le retirer de l’atmosphère.

 

Les chercheurs ont réussi à retirer plusieurs tonnes de gaz à effet de serre de l’atmosphère grâce à ce processus. Toutefois, même si ces chaînes de réactions sont très efficaces, elles ne peuvent se produire que si la pression et la température sont très élevées. Il est donc difficile de les reproduire sans avoir une variété d’équipements coûteux. Bien que ce processus ait beaucoup de potentiel et qu’il semble être efficace, il est encore difficile de savoir s’il pourra être instauré à un niveau industriel. S’il était instauré ainsi, le processus pourrait avoir un impact réel sur l’élimination des gaz à effet de serre dans l’atmosphère terrestre.

 

Si le processus de réactions était utilisé dans le nord de l’Ontario, les entrepreneurs et les investisseurs pourraient rapporter beaucoup d’argent grâce aux taxes de carbones. Cela pourrait par la suite attirer plus de gens dans le Nord, ce qui diversifierait la population ontarienne. Enfin, en instaurant ce processus, la province promouvrait un agenda environnementaliste.

Please reload

Posts à l'affiche

Offre d'emploi - coordonnateur à la recherche

July 26, 2016

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
LGI tout blanc.png

© 2020 Le Groupe InnovaNor